Tapisseries d'Hiquily

26/09/2020

La Galerie Chevalier présente deux tapisseries d'Hiquily

Histoire d’une rencontre, création de deux tapisseries
Fruits d’une heureuse collaboration entre le Comité Hiquily, la Galerie Chevalier et l’Atelier Catherine Bernet, les tapisseries La Sprinteuse et La Détachée célèbrent le talent de l’artiste à travers un médium qu’il n’a explorer de son vivant que brièvement au début des années 1960.
Ensemble, la Galerie Chevalier et le Comité sélectionnent plusieurs travaux de Philippe Hiquily. Les silhouettes retenues sont celles de La Sprinteuse, encre de chine sur papier de 1989 et de La Détachée ou La Linotte, encre de chine sur papier de 1977.
La figure féminine de La Sprinteuse apparaît pour la première fois dans l’oeuvre de l’artiste en 1987 avec l’aquarelle et encre sur papier Le Café.
« Créatures hiquilyennes », La Sprinteuse et La Détachée se déploient sur un fond blanc, au coeur des tapisseries de basse lice réalisées par l’Atelier Catherine Bernet à Felletin. Dans une volonté de réaliser des pièces d’exception, Amélie Margot Chevalier, Céline Letessier et Tara Hiquily choisissent de réaliser uniquement 3 éditions de chaque tapisserie, à partir de ces cartons.
Une silhouette noire, dont la féminité des courbes rappelle la simplification des formes hiquilyennes, se détache sur un fond blanc, formant une dualité colorée intemporelle. Avec La Sprinteuse, les lignes des jambes, des bras et du cou de l’athlète sont emprunts au mouvement, dans une esthétique anthropomorphe, qui suggère aussi le corps d’un insecte. Les seins de la sportive accompagnent néanmoins la gestuelle dynamique de la figure féminine à la tête de lilliputienne. Le volume des fesses est souligné par les lignes des jambes et des bras. Omniprésentes dans la figure, leur allure évoque le mobilier et les sculptures de l’artiste.
La Sprinteuse
Tapisserie de basse lisse
D’après une encre de chine de Philippe Hiquily de 1989
Tissée en laine et coton (chaine en coton et trame en laine)
2020 - Edition 1/3, Edition Galerie Chevalier
Monogramme de l’artiste tissée en bas au centre
Bolduc signé par les ayant-droits
H. 2,00 x L. 1,50 m / H. 6ft7 x W. 4ft 11
La Détachée
Tapisserie de basse lisse
D’après une encre de chine de Philippe Hiquily de 1977
Tissée en laine et coton (chaine en coton et trame en laine)
2020 - Edition 1/3, Edition Galerie Chevalier
Monogramme de l’artiste tissée en bas au centre
Bolduc signé par les ayant-droits
H. 2,00 x L. 1,50 m / H. 6ft7 x W. 4ft 11
1/2
Les formes de la silhouette de La Détachée sont plus minces. Sa poitrine occupe le plus gros volume de la tapisserie, bien que les courbes de ses fesses soient soulignées. Détachés de son corps, comme portés par son bras gracile, ses seins symbolisent sa féminité. Son allure, plus angulaire, rappelle le travail de l’artiste dans les années 1970-1980 : les lignes se courbent plus tard dans sa production.
Jeux de formes, de courbes et de contre-courbes, de noir et de blanc, de pleins et de vides, composent ces oeuvres de Philippe Hiquily.

Catherine Bernet, lissière, a installé son atelier de tapisserie dans sa maison au coeur de Felletin, à une dizaine de kilomètres d’Aubusson. Elle renoue ainsi avec cette tradition creusoise où chaque famille abritait le métier à tisser autour duquel se tissaient autant les liens économiques que sociaux de cette région. Si cette image d’Epinal n’est pas complètement étrangère à cette installation, la nécessité actuelle de s’ouvrir sur le monde a conduit Catherine Bernet à imaginer une structure artisanale autonome où, entourée des deux lissiers qui ont rejoint son atelier, elle peut s’attaquer à des tapisseries de grande envergure.
Lien à suivre: http://www.galerie-chevalier.com Fichier à télécharger: fiche_tss_hiquily__1_.pdf